jeudi 24 avril 2008

BELTANE 2008




voici un petit historique trouvé sur la toile pour rappeler un peu les traditions oubliées...pour changer du traditionnel halloween...





Pleine Lune de Mai
Fêtes spirituelles fixées aux environs du 30 Avril, le 1er Mai et à la pleine Lune de Mai,
Beltane, Sumarblót(Celtique), Roodmas, Vesak, Nuit de Walpurgis (nuit des Sorcières), Walpurgisnacht, Cethsamhaïn. Tout le mois de Mai.

Ceremonie payene du solstice d'hivert

Aprés le Solstice d'hiver, et l'hommage à l ' homme Vert, les fêtes de l'Equinox de peintemps.
Voici avec le mois de Mai, le début de la saison claire.

D'après les l'ethnologues comme Van Gennep, "les fêtes de mai se rattachent à un très ancien passé de croyances communes à tous les peuples indo-européens, qui dans leur marche vers l'Ouest, apportèrent d'Asie, puis du Moyen-Orient la base de nos traditions populaires".


En dehore du contexte Paiën, Vesak est aussi la plus importante fête bouddhiste, elle a lieu le jour de la pleine Lune de mai et célèbre la naissance de Bouddha, son illumination.

Ceremonie payene du solstice d'hivert
Beltane - rituel autour du traditionnel feu - Agrandir
La Nuit de Walpurgis et la fête de Beltane sont celébrée entre le 30 avril et le 1er mai ou encore à la pleine Lune de mai.

Célébrée dans toute l'Europe depuis des temps reculés, malgré les interdits et excommunications des églises chrétiennes, elle a été identifiée au sabbat des sorcières associée à la plantation de l'arbre de mai ou l'embrasement de grands feux.


Pleine de lune de Mai.
Beltane devait être fêté lors de la pleine de lune de Mai.
Mais Comme tous les sabbats et fêtes saintes, on peut fêter Beltane la veille du premier mai. Les celtes avaient pour habitude de célébrer la nuit. Ils comptaient le temps en nuit et non en jours. Beltane est un des sabbats majeurs de la tradition païenne. C’est une des quatre fêtes celtiques. Les Celtes la dédiaient à leur dieu Bel, et les Gaulois à leur dieu Belenos.

Belenos est l'avatar du dieu primordial Lug sous forme de "la Lumière" et Belisama la "Très Brillante", parèdre du précédent et dont le sens est feu de Bel. Elle marque le début de la saison estivale giamonios, selon le calendrier de Coligny.

Neanmoins cette période a toujours été considérée comme dangereuse si elle coïncidait avec le lever des Pléiades, elle devenait fatale. Il fallait alors lier un taureau à un chêne, auprès de l'arbre de mai, et le laisser passer la nuit au clair de lune.

Les femmes qui, encore le siècle dernier en Europe, portaient les cheveux dénoués pendant tout le mois de mai pour garder les énergies libres, les ramassaient à la pleine lune sous un bonnet. Elles ne faisaient la lessive ni au début ni à la fin du mois, cela aurait été cause de la mort d'un homme dans le village. Il est curieux de noter qu'à la pleine lune de mai, à l'autre bout de la terre, les moines "Bonnets rouges", disciple de Milarepa, mystique du XIe siècle, observent le jeûne et prient toute la nuit; tandi que les bouddhistes célèbrent la plus grande de leur fête : la naissance de Bouddha.


Célébration
D'un point de vue mythologique, depuis toujours et naturellement, Mai est le mois des fêtes en l'honneur de la végétation, des fleurs, des sources et de l'eau. Tous ces symboles sont inséparables de l'amour, de l'érotisme et de la lutte des forces des Ténèbres. Deux substances s'unissant pour en former une troisième constitue l'esprit de Beltane.
Malheureusement, les Églises Monotéistes, Catholiques ont dénoncé ses caractères prétendument aliénants, superstitieux, et même sataniques (à tort : rites sexuels de groupe, société troublée par la multiplicité des règles, absolutisation des esprits végéteaux et animaux). Le clergé s'efforçe d'ordonner ce rite à sa "convenance", prétendant défendre l'intérêt de la personne et celui de la société, tout en ôtant ses propriétés aliénantes et perturbatrices.

En opposition au rites Pa ïen, par manipulations et superstitions, les mariages ont longtemps été interdits pendant le mois de mai en Europe de l'Ouest et du Nord. Pour en finir avec ce mois de Mai, l'église institua le mois de Marie. Enfin le Concile de Milan, au XVe siècle, interdit la pratique de l'arbre de mai.

Cela n'empêcha pas les cérémonies; elles se tinrent simplement dans des lieux éloignés de toute habitation, qui échappaient à la surveillance cléricale.


Ceremonie payene du solstice d'hivert
Rituel autour de l'Arbre de Mai

C'est aussi le moment du handfasting (union des mains), où l'on liaient sa relation avec une autre personne. Le couple décidait ou non de poursuivre leur engagement, si il le faisait, ils renouvelait leurs voeux pour an et un jour.

Beltane permet donc de célébrer la vie, l’amour, la croissance, la fertilité et la sexualité.

C’est en premier lieu une fête de fertilité soulignant une fois de plus la renaissance par Mère Nature qui devient évidente. Le pouvoir des esprits élémentaires (fées, elfes, gnomes, ondines, salamandres etc.) devient plus important et atteint son apogée lors de la fête du Solstice d’été. La nuit du 30 avril au 1er mai est une date réputée funeste. Les petits dieux protecteurs du foyer, les dieux lares, quittaient l'âtre pour aller retrouver dans les champs et les bois les espritsC’est un moment magique qui, comme Samhain, voit le voile entre les mondes se lever pour nous permettre de rencontrer le petits peuples et faciliter l’entrée dans les états modifiés de conscience.

O déesse mère, reine de la nuit et Terre,
O dieu père, roi du jour et des forets,
Je célèbre votre union
pendant que la nature exulte,
Débordant de couleurs et de vie.

Acceptez ce présent déesse mère et dieu père
En l'honneur de votre union.

Levez-vous et dites:
De votre union jaillira une vie nouvelle ;
Une multitude de créatures couvrirons la terre.
Et soufflerons des vents purs et caressants
O esprits anciens, je célèbre avec vous !+

Rituels et Traditions, Mythe (anciennes religions)
La veille de Beltane, des branchages morts de l'hiver passé, les Druides allumaient de grands feux qui serraient le lien entre les hommes et leurs dieux. Ces feux étaient généralement situés aux sommets de collines, afin qu’ils puissent être vus de toutes parts. Ces feux étaient faits pour "attirer" le soleil par effet de mimétisme. Durant la nuit, posait près du feu ou dans le feu des offrandes pour assurer la croissance des troupeaux et des récoltes.
Le feu symbolisait à la fois la chaleur du soleil et de l'été qui va bientôt revenir, mais aussi la chaleur de l'amour, la fertilité.

Cette tradition du feu de mai a perduré, on la retrouve comme sous la forme des feux de la Saint Jean.

Ensuite la tradition veut que l’on se lève avec le soleil pour cueillir des fleurs, des rameaux verts (symbole de la Déesse) pour servir de décoration rituelle ou pour se parer.
Une autre coutume consistait à faire passer les troupeaux entre deux feux, dans lesquels brûlaient si possible des branches de chêne. Le bétail était alors protégé des épidémies jusqu'à l'année suivante, et on pouvait l'emmener paître dans les prés.
On sautait entre deux feux pour s’assurer une bonne destinée, un bétail en bonne santé, de la prospérité, et la fertilité au sens propre comme au figuré.

Les païens dansent pour célébrer le retour du soleil, de la nature fertile et vivante, les espoirs réalisés etc. Ils se promenent aussi avec des torches pour encourager le soleil à continuer son ascension en réchauffant la Terre. Les feux de Beltane ont des vertus purificatrices et fertilisantes. C’est symbole du commencement de l’été celte.


Arbre de Mai : Le bûcheron, lorsqu'il arrive près du bosquet sacré pour trouver l'arbre de mai, demande pardon à l'arbre qui va être abattu et prie l'esprit de la nature qui l'habite de passer sur un autre arbre avant de le couper.
Ceremonie payene du solstice d'hivert
Traditionel rituel dansé autout de l'arbre de mai - Autre image
Ce bûcheron accroche sur ses vêtements des branches et se transformait ainsi en "homme vert", figurant pour un jour l'esprit de la Nature.

On le ramenait en grande pompe au centre du village et on le décorait des premiers fruits et de fleurs, des rubans. On traçe ensuite un cercle autour de lui et on procédait à son mariage en le plantant en terre.



On considère que, lors de ce sabbat, s’ouvre la partie lumineuse de l’année par opposition à la partie sombre qui débute à Samhain. Le jeune Dieu atteint l'âge d'homme. Exalté par les énergies à l'oeuvre dans la nature, il désire la Déesse. Ils tombent amoureux, s'étendent sur l'herbe au milieu des fleurs et s'unissent.

La Déesse est engendrée du Dieu. Les Wiccans célèbrent le symbole de sa fertilité par un rituel particulierement important, pratiqué symboliquement ou par un acte de procréation réel.

On plante des arbres de mai dans la Terre mère en tant que symbole phallique célébrant l’union de la Déesse et du Dieu. L’arbre de mai était un pin communal que l’on avait décoré lors de Yule et qui avait perdu la plupart de ces branches à cette période de l’année. On y accrochait en hauteur des rubans rouges et blancs (on peut y mettre aussi des fleurs, des guirlandes de plantes etc). En effet le rouge peut représenter la Déesse dans son aspect Femme-Mère de vie et le Blanc la Déesse Vierge.
Les participants prennent un ruban (rouge pour les hommes et blancs pour les femmes) et dansaient autour du mat. Les rubans tissent ainsi une sorte de canal symbolique de la naissance entourant le mat phallique. Le tout étant l’emblème de l’Union du Dieu et de la Déesse. Offrandes, Boissons, victuailles étaient distribuées pendant les rondes qui se terminent à l'aube. On recueille alors la rosée, on s'en lavait le corps, on en frottait le pis des vaches et on marchait pieds nus dans l'herbe pour fortifier son corps pour l'année. Les hommes et les femmes se retrouvent et s'unissent, c ’est l’époque traditionnelle des mariages païens

Ceremonie payene du solstice d'hivert
Rituel wiccan (équivalant) - Agrandir

Les participants prennent un ruban (rouge pour les hommes et blancs pour les femmes) et dansaient autour du mat. Les rubans tissent ainsi une sorte de canal symbolique de la naissance entourant le mat phallique. Le tout étant l’emblème de l’Union du Dieu et de la Déesse. Offrandes, Boissons, victuailles étaient distribuées pendant les rondes qui se terminent à l'aube. On recueille alors la rosée, on s'en lavait le corps, on en frottait le pis des vaches et on marchait pieds nus dans l'herbe pour fortifier son corps pour l'année. Les hommes et les femmes se retrouvent et s'unissent, c ’est l’époque traditionnelle des mariages païens.

Chez les Wiccans : Pour les païens orientés vers la Wicca, Beltane symbolise également le mariage sacré, la hiérogamie (Union sacrée du Dieu et de la Déesse mère).
Ceremonie payene du solstice d'hivert
Offrandes posées au centre d'un soleil de branches - Agrandir
On considère que, lors de ce sabbat, s’ouvre la partie lumineuse de l’année (gouvernée par la Déesse) par opposition à la partie sombre (gouvernée par le Dieu) qui débute à Samhain.
Le jeune Dieu Cernunnos atteint l'âge d'homme. Exalté par les énergies à l'oeuvre dans la nature, il désire la Déesse. Ils tombent amoureux, s'étendent sur l'herbe au milieu des fleurs et s'unissent. La Déesse devient enceinte du Dieu. Les Wiccans célèbrent le symbole de sa fertilité par un rituel important.

De nos jours, les wiccans intègrent parfois l'arbre de mai aux rituels de la fête de Beltane. par extention, l'on rend également homage à Cernunnos, mais la cérémonie se déroule le plus souvent autour du chaudron. Il représente bien sûr la Déesse, l'essence de la féminité, l'aboutissement de tout désir, l'égal et pourtant le contraire de l'arbre de mai, symbole du Dieu.

J'appelle les Créatures de l'air et de l'Eau.
Ecoutez ma prière,
Que les cieux soient clairs,
Que les eaux soient pures,
Afin de garder la terre fertile.

J'appelle les Créatures du Feu.
Ecoutez ma prière,
Vous qui vivez au cœur même du Soleil,
Influencez ses rayons afin qu'ils se dirigent
Sur ce qui pousse et grandit.

J'appelle les Créatures de la Terre.
Ecoutez ma prière,
Vous qui vivez au cœur même de la Terre,
Prenez soin des plantes, prenez soin des animaux,
Assurez une récolte abondante pour tous les enfants de la Terre.

Encens de Beltane :
3 parties d’oliban
1 partie d’aspérule odorante
1 parties de pétales de rose
quelques gouttes d’huile de jasmin
quelques gouttes d’huile de Néroli

ou :
4 parties d’oliban
½ parties d’oseille sauvage
1 parties de fleurs d’aubépine
½ parties de fleurs de primevères
½ parties de fleurs de pommier
1 parties d’écorce de chêne (vert ou blanc)

Nourriture symbolique : Lait, Miel, Fraises, Avoine.

Comment décorer votre autel : Une très grosse chandelle décorée avec des rubans roses, verts, jaunes et mauves. Une couronne de fleurs, comme des marguerites. Les fleurs appropriées sont les fleurs sauvages du printemps comme les violettes, les primeroses et les boutons d'or. Illustration d'un autel début Mai, le jour 1, la nuit 2.

Les objets Symboliques : Le Miroir, chaudron, symboles phalliques et liés au soleil, oeufs, paniers, chèvres, fées, pégase, géants etc.


Origine
Le nom Beltane viendrait du Dieu solaire Bel, Belen ou Belenos (repr ésenté par un corbeau) vénéré par les gaulois, en Autriche et dans le Nord de l’Italie. Mais il peut venir aussi de Bel qui signifie brillant. Tane quant lui est une forme de Tene : Feu en vieux celtique. L’ensemble pourrait vouloir dire aussi Bil Tene : Feu favorable, d’après Mara Freeman.

Pour la spiritualité celtique irlandaise, c’est une date d’un grande importance puisque c’est le jour de l’arrivée de Partholon et des Thuata Dé Danann chevauchant des nuages noirs et des Milésiens en Irlande. C'est à cette date que les Tuatha de Danann, les fils de la déesse Dana ou Ana dont le dieu Lug est le chef, sont arrivés en Islande. Cette fête de Beltane est en l’honneur de la naissance et de la jeunesse de Lug.

Bien que Beltane ne soit pas de tradition nordique, elle a été intégrée dans les pratiques des nordisants pour se caler sur les autres païens occidentaux. Le Sumarblót se fond donc dans Beltane.

Aucun commentaire: