mardi 25 mai 2010

le necronomicon


referance des textes pris sur wiki pour exposer au mieux de quoi il s'agit:

Le Necronomicon1 est un ouvrage fictif inventé par l'écrivain américain H.P. Lovecraft, vraisemblablement à l'occasion de la rédaction de la nouvelle « La Cité sans nom », achevée en 1921. Bien que le texte en lui-même ne donne pas le nom de Necronomicon, il présente en revanche pour la première fois l'auteur de fiction Abdul Al-Hazred, ainsi que les vers : « N'est pas mort ce qui à jamais dort, Et au cours des siècles peut mourir même la Mort ». C'est la nouvelle de 1922 « Le Molosse » (parue en 1924) qui utilise le titre pour la première fois. En 1927, Lovecraft détailla l'histoire fictive de cet ouvrage afin d'éviter les possibles futures incohérences entre ses nouvelles qui l'évoqueraient. Diverses sources ont été utilisées par l'auteur afin de créer un ouvrage crédible. En tout, le Necronomicon est évoqué dans treize nouvelles : parfois seulement le titre, une ou deux phrases ou un paragraphe complet.

la légende:

Diverses rumeurs circulent qui en font un ouvrage réel, dont quelques rares exemplaires subsisteraient dans les archives secrètes du Vatican, dans les réserves secrètes du British Museum, dans la bibliothèque de la Miskatonic University d'Arkham (université américaine fictive, inventée par Lovecraft, qui la situe dans le Massachusetts), à l'Université de Lima au Pérou, à l'Université de Buenos Aires en Argentine, à la Bibliothèque Widener d'Harvard ou encore à la Bibliothèque nationale de France. L'existence d'exemplaires dans ces bibliothèques est évoquée par Lovecraft lui-même dès 1927 pour des raisons narratives2.

À la fin de sa vie, Lovecraft écrivit à un de ses amis : « Si la légende du Necronomicon continue à grandir, les gens vont finir par croire qu'il existe vraiment ». Ainsi, dès 1936, des publicités parurent annonçant la possibilité d'acheter le livre pour 1,49 $. Lovecraft considérait que ce canular était dû àRobert Bloch10.

Diverses éditions du Necronomicon sont parues au xxe siècle. Celle qui rencontra le plus de succès est celle dite du « Necronomicon Simon ». Il s'agirait d'une traduction grecque plus ancienne que celle de Philetas, remontant au ixe siècle. Elle aurait été apportée aux États-Unis dans les années 1970 par un évêque orthodoxe grec, Simon. Elle fut alors « traduite » du grec en anglais. Une première édition limitée fut publiée à 666 exemplaires reliés cuir. Elle connut ensuite de nombreuses rééditions et même en poche. Le « Necronomicon Simon » a été constitué par un copié-collé de divers textes mythologiques et magiques de Mésopotamie10.

Cet ouvrage de fiction a cependant inspiré un certain nombre de légendes. Plusieurs personnes supposées avoir lu le Necronomicon seraient en outre devenues folles ou auraient simplement disparu. Il existerait, ou aurait existé, un exemplaire du Necronomicon écrit avec du sang sur de la peau humaine. Cette légende est reprise dans plusieurs œuvres de fiction postérieures aux écrits de Lovecraft, comme entre autres le film Evil Dead 3 : L'Armée des Ténèbres, qui fait du Necronomicon et de ses pouvoirs l'élément central de l'intrigue.


Le Necronomicon apparaît dans les textes suivants de Lovecraft, par ordre chronologique de rédaction :


au ciné on retrouve directement ou indirectement le livre dans quelques films:

http://lh5.ggpht.com/_Q9_MOdrSZ6U/SkiGBw6NP_I/AAAAAAAABTM/OwzaUBmAEe4/s800/The%20Haunted%20Palace.jpg
La Malédiction d'Arkham est un film fantastique américain réalisé par Roger Corman, sorti en 1963. Inspiré de nouvelles d'Edgar Allan Poe et Lovecraft

Mot de passe : lesintrouvables
(merci l'ami acromega)





En réalité, L'Affaire Charles Dexter Ward qui raconte ces événements est une nouvelle de H.P Lovecraft, Corman ayant désiré s'éloigner de l'univers d'Edgar Allan Poe. La société de production American International ne prit cependant pas de risques et utilisa, contre l'avis de Corman, le titre d'un poème de Poe, The Haunted Palace, afin de rester dans la ligne des récents succès du réalisateur. Ce poème n'est cité qu'à deux reprises au cours du film : une première fois après la mort de Curwen, puis à la toute fin.

Le peintre suisse H.R. Giger a publié un recueil de peintures intitulé Necronomicon. C'est après avoir pris connaissance de cet ouvrage que Ridley Scott a contacté l'artiste et lui a confié le design original des décors et de la créature extra-terrestres de son film Alien - Le huitième passager.

En 1967, le réalisateur Jesus Franco a réalisé un film érotique d'horreur allemand intitulé Necronomicon - Geträumte Sünden ou aussi Succubus. Dans une entrevue présente sur le DVD, Franco affirme que le Necronomicon exista bel et bien, et qu'il aurait découvert chez le co-producteur de ce film, Pier Maria Caminnecci.
Succubus (Necronomicon - Geträumte Sünden / Necronomicon - Dreamt Sin) (1968, Germany / France) movie poster

Le réalisateur américain Sam Raimi a fait de l'ouvrage intitulé Necrononicon Ex Mortis un élément central de sa trilogie Evil Dead, sortie entre 1981 et 1993. Une édition spéciale regroupant les trois films est disponible dans un coffret en forme de Necronomicon tel que l'on peut voir dans les films. Pour les besoins des films le dessinateur américain Tom Sullivan, qui a également signé des illustrations pour le jeu de rôle L'Appel de Cthulhu, a conçu un ouvrage dont les pages regorgent de dessins inspirés des comic books américains.

http://www.obscurehorror.com/evil_dead1_dvd_large.jpg




http://www.photos-films.com/flm/aff/orig/876/Evil-Dead-III-l-armee-des-tenebres.jpg


en bonus:
vo


en bonus plus army of darkness director cut
http://www.doomsdaydvd.com/aodDVD.jpg




En 1994, les réalisateurs Christophe Gans, Shūsuke Kaneko et Brian Yuzna ont réalisé un film composé de trois sketchs, intitulé Necronomicon. L'acteur américain Jeffrey Combs y tient le rôle de l'écrivain H.P. Lovecraft


la vf:

Le Necronomicon est le thème central du film américain Détective Philip Lovecraft (titre original : Cast a Deadly Spell), réalisé par Martin Campbell en 1991.


Dans le film La Nuit des loosers vivants de Mathias Dinter, les héros sont ramenés à la vie grâce à une potion dont la recette se trouve dans le Necronomicon. Il est dit que le livre n'est qu'un exemplaire parmi tant d'autres.


en bonus un truc inspiré de lovecraft:
http://www.warezbul.com/wp-content/uploads/poster_lg.jpg


autre adaptation ciné:





bonus

The Haunted Palace from G.Net on Vimeo.



et pour illustrer tout ça on va se baser plus surle sujet que sur les années remember:






il y aura encore pas mal de chose à dire sur lovecraft ça fera l'objet d'autres posts

et pour terminer ce post en beauté:




Aucun commentaire: